mercoledì 19 febbraio 2020

L'AVENIR DES ENFANTS EN DANGER DANS LE MONDE ENTIER


Aucun pays ne protège de manière appropriée la santé, l’environnement et l’avenir des enfants, selon un rapport publié mardi 18 février par la Commission Lancet, l’OMS et l’Unicef. Chaque enfant ou adolescent dans le monde est menacé par la dégradation écologique, les changements climatiques et les pratiques commerciales abusives.
Il faut se préoccuper de la santé de nos enfants aujourd’hui, mais également du monde dont ils hériteront demain. Tel est le message du rapport de la Commission Lancet, de l’OMS et de l’Unicef. Partout sur la planète, enfants et adolescents font face à des menaces existentielles, comme la dégradation de l’environnement par exemple. Si le réchauffement climatique dépasse 4 degrés en 2100 comme l’indique les projections, les conséquences sanitaires seront dramatiques pour les enfants : hausse du niveau des océans, vague de chaleur, prolifération de maladies comme le paludisme ou la dengue.
Les seuls pays qui sont sur la bonne voie pour atteindre les objectifs en matière d’émissions de CO2 par habitant d’ici à 2030, tout en obtenant des résultats corrects (dans les 70 premiers) en matière de mesures de l’épanouissement de l’enfant sont : l’Albanie, l’Arménie, la Grenade, la Jordanie, la République de Moldova, le Sri Lanka, la Tunisie, l’Uruguay et le Viet Nam, indique le rapport, intitulé Un avenir pour les enfants du monde ?
Un autre danger, à plus courte échelle celui-ci : les enfants sont la proie d’un marketing nocif, qui les poussent à consommer des aliments hautement transformés, des boissons sucrées, de l’alcool, du tabac, «dans certains pays, les enfants voient, comme le suggèrent les données factuelles disponibles, jusqu’à 30 000 publicités sur les seuls écrans télévisés au cours d’une même année», peut-on lire dans le rapport.
Le nombre d’enfants et d’adolescents obèses explose -124 millions en 2016-, ce qui engendre des coûts catastrophiques pour les individus et pour la société. Le rapport précise bien que tous les pays sont concernés, même si les enfants en Norvège, Corée du Sud et Pays-Bas sont plus épargnés qu’au Tchad, au Mali ou au Niger. 
Un nouvel indice mondial a été créé pour ce rapport. Il inclut 180 pays, permet de comparer les résultats en matière d’épanouissement de l’enfant et prend en compte des mesures de la survie et du bien-être de l’enfant -s'appuyant sur la santé, l’éducation et la nutrition- de la durabilité -moyennant un indicateur relatif aux émissions de gaz à effet de serre- et de l’équité, ou des écarts de revenus. 
«Le présent rapport montre que les décideurs du monde entier font trop souvent défaut aux enfants et aux jeunes : ils ne parviennent ni à protéger leur santé, ni à protéger leurs droits, ni à protéger leur planète», a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé.



domenica 16 febbraio 2020

CIEC - IV ENCUENTRO DE PASTORAL EDUCATIVA


INSCRÍBETE AL IV ENCUENTRO DE PASTORAL CIEC
Ver este email en el navegador

ÚLTIMOS DÍAS CON DESCUENTO

COSTO

Hasta el 28 de febrero: USD120.
Hasta el 22 de mayo: USD 150.

INSCRÍBETE AQUÍ

MEMORIAS

III ENCUENTRO INTERAMERICANO DE PASTORAL EDUCATIVA

«Recrear la escuela hoy para
construir la escuela del mañana.»

VER MEMORIAS

MEMORIAS

II ENCUENTRO INTERAMERICANO DE PASTORAL EDUCATIVA

«El acompañamiento pastoral a los
jóvenes en el mundo de hoy»

VER MEMORIAS

MEMORIAS

I ENCUENTRO INTERAMERICANO DE PASTORAL EDUCATIVA

«Contribuir a la renovación de la pastoral educativa en la Escuela Católica de América»

VER MEMORIAS




Para más información comunícate con:

Lady clavijo
Asistente Secretariado General
Correo: asistente@ciec.edu.co
Móvil: +57 322 4015666
Teléfono fijo: +57-1 2450255


Síguenos en nuestras redes



giovedì 13 febbraio 2020

WE ARE, WE CHARE, WE CARE - FORUM GLOBAL COMPACT FOR EDUCATION

ROMA - 22 February 2020
Salesian Pontifical University with the Pontifical Faculty of Educational Sciences "Auxilium" (Location: Città dei Ragazzi).

"We are we share we care. Generations in dialogue for an educational alliance".


Dialogo tra generazioni è la risposta che, il 22 febbraio 2020, l’Università Pontificia Salesiana e la Facoltà di Scienze dell’Educazione “Auxilium” danno all’invito di Papa Francesco a preparare il Patto educativo globale, ravvivando l’impegno per un’educazione più aperta ed inclusiva.
Nell’Assemblea dell’Opera Nazionale delle Città dei Ragazzi di Roma, luogo-simbolo della partecipazione e del protagonismo giovanile, sabato 22 febbraio 2020, dalle 9.30 alle 16.30, figli e genitori; studenti e insegnanti; lavoratori e datori di lavoro; educandi ed educatori, docenti universitari, rappresentanti di istituzioni pubbliche si confronteranno per costruire una alleanza educativa comune.
Il Forum desidera «ravvivare l’impegno per e con le giovani generazioni, rinnovando la passione per un’educazione più aperta ed inclusiva, capace di ascolto paziente, dialogo costruttivo e mutua comprensione».


Tre i valori generatori dell’evento:
●   We are: esserci in prima persona, non tenersi fuori dal corso della storia globale, locale, personale. Noi, giovani e adulti, scegliamo di esserci.
●   We share: condividere e partecipare. Il dialogo è imprescindibile per costruire la “cultura dell’incontro”, per cambiare il modello di sviluppo globale, per ri-orientare la globalizzazione verso la relazionalità.
●   We care: coinvolgerci in prima persona nel comprendere le implicazioni del nostro essere una sola famiglia umana.
L’Università Pontificia Salesiana e la Facoltà di Scienze dell’Educazione “Auxilium” credono che, nell’attuale contesto sociale, occorra aprire spazi di dialogo e di accompagnamento reciproco, stringendo alleanze educative tra tutti i protagonisti della vita sociale e riscoprendo l’importanza dell’educazione.
Occorre cercare insieme nuove forme di partecipazione attiva di giovani e adulti che nasca dalla condivisione creativa, dal coinvolgimento di tutti.

Per ulteriori informazioni: